Accueil > Grossesse & Enfants > Langage > Le retard de langage

Envoyer à un ami
  Imprimer

Quand parle-t-on de retard de langage ?

Mis à jour : Vendredi, 07 Août 2009

Un retard de langage est diagnostiqué lorsque la capacité de l'enfant à parler demeure très nettement inférieure à celle des enfants de son âge et qu'aucune circonstance particulière ne peut expliquer ce retard. Entre deux et six ans, à l'âge où les enfants sont habituellement bavards, ces enfants ne parlent pas ou très peu.

Quelles sont les causes d'un retard de langage ?

Les causes d’un retard de langage sont souvent multiples. Elles peuvent être liées à l’environnement de l’enfant, à des troubles de l’audition, à des maladies du cerveau pendant la grossesse ou les premiers mois, etc.

    En ce qui concerne l’environnement, deux cas de figure sont plus couramment rencontrés :
  • un environnement peu stimulant où l’entourage parle peu avec l’enfant ou lui parle dans un langage de bébé ; les membres de la famille comprennent son jargon ou ses gestes et ne l’encouragent pas à s’exprimer correctement.
  • un environnement trop exigeant où, à l’inverse, l’entourage en demande trop à l’enfant et exige de lui une syntaxe et un vocabulaire trop avancés pour son âge et ses capacités. L’enfant, se sentant incapable de bien faire, se bloque et ne progresse plus par peur de l’échec.
Le mutisme sélectif
La plupart des enfants souffrant de mutisme sélectif sont capables de parler, mais choisissent de ne le faire qu’avec un cercle restreint de personnes ou une seule personne. Le mutisme sélectif apparaît le plus souvent entre trois et cinq ans et touche autant les filles que les garçons. Ce trouble est généralement lié à des problèmes psychologiques ou des conflits dans la famille, et peut également traduire une dépression. Son traitement est de type psychothérapeutique, en séances individuelles ou avec les parents, voire en milieu scolaire avec l’aide du professeur des écoles.

Que faire lors d'un retard de langage ?

Il faut consulter votre médecin, qui vous dirigera vers un spécialiste. Un retard de langage insuffisamment pris en charge peut se compliquer en dyslexie et en troubles de l’apprentissage en général. Une psychothérapie peut être mise en œuvre chez les enfants dont le retard de langage est lié à un désir de demeurer dans la petite enfance, ou à d’autres troubles affectifs. Les parents d’un enfant atteint d’un retard de langage peuvent l’aider en le stimulant du point de vue linguistique : répéter à l’aide d’une phrase construite ce que l’enfant vient de dire dans son jargon, jouer à des jeux de vocabulaire, lire avec lui, etc.

 
Envoyer à un ami
  Imprimer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.