Accueil > Grossesse & Enfants > Suivi médical > Pédopsychiatre et pédopsychologue

Envoyer à un ami
  Imprimer

Pédopsychiatre et pédopsychologue

Mis à jour : Vendredi, 07 Août 2009
Sommaire
Pédopsychiatre et pédopsychologue
Comment choisir un « pédopsy » ?
Les consultations psy chez l'enfant

Le pédopsychiatre et le pédopsychologue sont des professionnels du psychisme des enfants. Ils les aident à dire leur souffrance par le biais de la parole, mais également à travers d'autres formes d'expression (dessin, jeu, etc.). Ils soulagent de nombreux problèmes, dont l'anxiété, la dépression ou les troubles du comportement.

Quelle est la différence entre pédopsychiatre et pédopsychologue ?

alt

Le pédopsychiatre a suivi des études de médecine ainsi qu’une spécialisation en psychiatrie et une formation complémentaire en psychiatrie de l’enfant. En tant que médecin, il est le seul « psy » à pouvoir prescrire. Il peut exercer notamment dans un cabinet privé, à l’hôpital, dans un centre médicopsychologique – CMP – ou médicopsychopédagogique – CMPP. Les pédopsychiatres travaillent souvent en étroite collaboration avec les enseignants, les infirmières et les psychologues scolaires, les éducateurs et les juges pour enfants. Une consultation chez un pédopsychiatre libéral est partiellement remboursée par l’Assurance maladie.

En cinq ans, le nombre de consultations pédopsychiatriques en France a été multiplié par trois : la plupart des jeunes patients qui consultent ont entre six et douze ans. Ils sont essentiellement suivis pour des troubles du sommeil, des symptômes dépressifs, des manifestations d’agressivité ou des troubles obsessionnels compulsifs.

Le pédopsychologue a suivi un minimum de cinq années d’études universitaires en psychologie avec une spécialisation en psychologie de l’enfant, sanctionnées par un diplôme d’état (DE). Il n’est pas médecin et ne peut donc pas prescrire de médicaments. Il est habilité à pratiquer un certain nombre de tests psychologiques, parmi lesquels les tests de quotient intellectuel et les tests de personnalité, qui permettront de mieux comprendre les difficultés de l’enfant. Comme le pédopsychiatre, le psychologue peut travailler dans les hôpitaux, en cabinet libéral, dans les CMP et les CMPP ou dans le cadre scolaire. Ses prestations sont gratuites dans les structures publiques. En cabinet libéral, elles ne sont pas prises en charge par l’Assurance maladie.

Il existe également des psychothérapeutes et des psychanalystes. Ce sont très souvent des médecins, des psychiatres ou des psychologues qui se sont spécialisés en institut privé ou sous la houlette d’une organisation professionnelle. Leurs consultations ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie, sauf si le praticien est médecin. Si la profession de psychanalyste est bien contrôlée, celle de psychothérapeute reste assez floue. Avant de confier votre enfant à un psychothérapeute qui n’est ni psychologue ni psychiatre, renseignez-vous en détail sur sa formation et ses diplômes.

Le psychologue scolaire
Les psychologues scolaires contribuent à la prévention des difficultés scolaires dès l’école maternelle, en liaison avec des professeurs des écoles chargés de rééducation et des enseignants spécialisés. En France, 3 500 psychologues scolaires travaillent auprès des écoles maternelles et primaires publiques. La mission principale du psychologue scolaire consiste à prévenir l’échec scolaire. En général, le psychologue rencontre l’enfant trois ou quatre fois. Il fait le point grâce à des entretiens et des tests sur son degré de maturité affective, son développement intellectuel et sa personnalité. Il n’assure pas de suivi psychologique. Si nécessaire, l’enfant est adressé à un centre médicopsychopédagogique ou à un praticien libéral.


 
Envoyer à un ami
  Imprimer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.