Accueil > Maladies > Chez les enfants > Constipation

Imprimer Envoyer à un ami

Comment réagir en cas de constipation d’un enfant ?

Mis à jour : Mercredi, 29 Janvier 2014
Sommaire
Constipation de bébé et de l'enfant
Les causes de la constipation chez l’enfant
Comment réagir en cas de constipation d’un enfant ?
La prévention de la constipation de l’enfant
Les traitements de la constipation chez l’enfant

Ce que vous pouvez faire en cas de constipation d'un enfant

Chez un nourrisson, il ne faut jamais utiliser de lavements, de laxatifs ou de suppositoires sans avis médical.

  • Assurez-vous que votre bébé boive suffisamment. N’hésitez pas à lui donner des biberons d’eau régulièrement. Si vous allaitez, veillez à boire au moins deux à trois litres d’eau chaque jour.
  • Pour lutter contre la constipation, vous pouvez donner à votre bébé quelques cuillerées à café de bouillon de légumes, de jus de pomme ou de jus d’orange, mélangées à une eau minérale riche en magnésium (par exemple Hépar).
  • Si la constipation persiste, votre médecin pourra vous conseiller une huile minérale de type huile de paraffine. Il ne faut en aucun cas prolonger ce traitement ou en faire une habitude. Les huiles minérales peuvent réduire fortement l’absorption de certaines vitamines et des matières grasses des aliments.

Chez un enfant, vous pouvez équilibrer son alimentation en lui donnant plus de fibres (légumes verts, crudités, fruits, céréales complètes, par exemple) et en limitant les féculents (riz, pommes de terre, tapioca, etc.) que vous ferez bien cuire. Certains fruits secs trempés, comme les pruneaux, faciliteraient le transit intestinal.

  • Faites-le boire régulièrement au cours de la journée, en particulier en été.
  • Veillez à ce qu’il soit actif dans la journée. L’absence d’activité physique contribue à la constipation.
  • Si cela ne suffit pas, demandez à votre médecin de vous conseiller un laxatif doux, un lavement pour enfant ou des suppositoires. L’usage de ces médicaments doit rester exceptionnel. L’irritation de la paroi intestinale qu’ils provoquent, associée à l’accoutumance de l’intestin, favorise l’apparition de constipation.
  • Lors de constipation liée à des événements stressants, n’hésitez pas à en parler avec votre enfant pour dédramatiser la situation.
Conduite à tenir en cas de constipation d'un enfant
  Lorsqu'un nouveau-né ne défèque pas, vomit et ne prend pas de poids.
  Si votre bébé n'a pas eu de selles depuis plus de trois jours.
  Si son ventre est ballonné et qu'il semble souffrir.
  Si la constipation s'accompagne de vomissements, notamment juste après le repas.
  Si votre enfant ne parvient pas à déféquer ou s'il présente des lésions de l'anus causées par des selles dures.
  Si la constipation ne s'accompagne d'aucun autre signe.
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Ce que fait le médecin en cas de constipation d'un enfant

Chez un nouveau-né, le médecin va explorer le fonctionnement de l’intestin, ce qui peut nécessiter une hospitalisation. Chez un nourrisson, il examine l’enfant et s’enquiert de ses habitudes alimentaires. En général, le traitement consiste d’abord à corriger les habitudes alimentaires et à s’assurer que l’enfant boive suffisamment. Le médecin pourra également prescrire certains médicaments pour hydrater et ramollir les selles, ou pour calmer les douleurs abdominales (médicaments antispasmodiques). L’usage de lavements ou de laxatifs est réservé aux cas où la constipation résiste à ces traitements simples.



 
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.