Accueil > Maladies > Cœur, circulation et veines > Thrombose veineuse (phlébite)

Envoyer à un ami
  Imprimer

Les symptômes de la thrombose veineuse

Mis à jour : Mardi, 08 Octobre 2013
Sommaire
Thrombose veineuse (phlébite)
Les symptômes de la thrombose veineuse
Les causes et la prévention de la thrombose veineuse
Le diagnostic des thromboses veineuses
Grossesse et thrombose veineuse
Les traitements de la thrombose veineuse
Les bas de contention contre la thrombose veineuse
Les médicaments de la thrombose veineuse

Quels sont les symptômes de la phlébite ?

Les symptômes de la thrombose veineuse sont liés au blocage partiel de la circulation sanguine en amont du caillot.

Les symptômes de la thrombose veineuse superficielle

Les thromboses veineuses superficielles apparaissent plutôt chez les personnes qui ont des varices. Une phlébite superficielle provoque une rougeur de la peau située au-dessus de la veine touchée, avec une sensation locale de chaleur et de douleur au toucher. Parfois, à la palpation, on peut sentir comme un cordon dur là où la veine est bloquée. Un gonflement local (œdème) peut également être présent.

Les symptômes de la thrombose veineuse profonde

Les symptômes dépendent de la localisation du caillot. Une thrombose veineuse profonde entraîne une vive douleur dans le mollet ou la cuisse (parfois le bras). Des crampes, un engourdissement ou une sensation de chaleur dans le membre touché peuvent être ressentis. Mais dans la moitié des cas, la thrombose veineuse profonde provoque peu de symptômes, voire passe inaperçue.

Dans les cas où le caillot bloque fortement la circulation sanguine, le membre est gonflé et sa peau est tendue, brillante et d’une teinte blanchâtre ou bleuâtre. Lorsque la thrombose veineuse profonde touche le mollet, la personne ressent parfois une vive douleur lorsqu’elle relève le bout du pied vers le genou (signe dit « de Homans »). Une fièvre légère (38°C) peut également être présente.

L’apparition de ces symptômes justifie une consultation médicale en urgence. En aucun cas il ne faut masser la région douloureuse au risque de détacher le caillot de la paroi de la veine.

Quelles sont les complications de la phlébite ?

Les complications de la thrombose veineuse profonde peuvent être graves, ce qui explique l’attention portée à la prévention de ce problème lorsqu’il existe des facteurs de risque. La principale complication d’une thrombose veineuse profonde est l’embolie, potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée.

L'embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est la plus grave des complications de la thrombose veineuse profonde. Dans ce cas, tout ou partie du caillot sanguin se détache de la paroi de la veine et est emporté dans la circulation sanguine. Il remonte vers le cœur, puis passe dans l’artère pulmonaire (celle qui apporte le sang chargé d’oxygène aux cellules du poumon) qu’il va obstruer : c’est l’embolie pulmonaire.

Les symptômes de l’embolie pulmonaire sont un essoufflement, une douleur dans la poitrine et, parfois, la perte de conscience. En cas de suspicion d’une embolie pulmonaire, une hospitalisation en urgence est nécessaire.

Le syndrome post-thrombotique

Le syndrome post-thrombotique s’observe lorsque la veine profonde est très obstruée par le caillot. À cause de cette obstruction, le sang du membre touché va remonter vers le cœur en passant par les veines superficielles situées sous la peau. Ces veines sont de plus petit diamètre et ont du mal à se substituer à la veine bouchée. Des varices se forment, ainsi qu’un gonflement local et, éventuellement, des ulcères de la peau. Le syndrome post-thrombotique s’observe dans 20 à 50 % des cas de thrombose veineuse profonde.



 
Envoyer à un ami
  Imprimer
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.