Accueil > Maladies > Psychisme > Phobie

Envoyer à un ami
  Imprimer

Les traitements des phobies

Mis à jour : Lundi, 21 Février 2011
Sommaire
Phobie
Les causes des phobies
Les traitements des phobies
Aider une personne phobique

Lorsqu’elles désorganisent la vie quotidienne, les phobies nécessitent le recours à une psychothérapie. Les thérapies cognitives et comportementales associées à des techniques de relaxation sont souvent efficaces. Dans le cas de la phobie sociale, un traitement médicamenteux peut être associé à la psychothérapie.

Quel type de psychothérapie pour soigner les phobies ?

Le choix du type de thérapie se fait en fonction des motivations de la personne phobique, du temps et de l’énergie qu’elle peut y investir. Si son objectif principal est de supprimer rapidement ses symptômes, elle pourra choisir une thérapie cognitive et comportementale. Si elle souhaite faire un travail en profondeur sur elle-même pour identifier les origines de son trouble, elle s’orientera plutôt vers une thérapie d’inspiration analytique, plus longue. L’hypnothérapie peut également trouver sa place dans le traitement des phobies.

L’objectif des thérapies cognitives et comportementales est de réduire ou de supprimer les symptômes qui accompagnent la phobie. Elles peuvent soulager les personnes atteintes en quelques mois. Ces thérapies consistent à exposer progressivement le malade à la situation qui déclenche la peur, jusqu’à ce qu’il réussisse à contrôler son anxiété. Cette désensibilisation fait d’abord appel à l’imagination du patient (on lui demande d’imaginer la situation redoutée), avant de le confronter réellement à l’objet de sa phobie, tout en l’aidant à contrôler ses réactions. L’apprentissage de techniques de respiration et de relaxation peut compléter efficacement la thérapie.

Le traitement des phobies sociales fait parfois appel aux techniques du jeu de rôle. La situation angoissante est mise en scène avec comme partenaires le psychothérapeute et éventuellement d’autres patients souffrant du même trouble. Le thérapeute donne des conseils pour affronter la situation, et la scène est rejouée jusqu’à ce que le comportement du patient soit plus adapté, et qu’il se sente en mesure de réagir en contrôlant son anxiété.

Quels médicaments pour soulager les phobies ?

Dans la plupart des phobies, les médicaments ne sont utilisés que ponctuellement, pour soulager les symptômes de l’anxiété, lorsque le patient va devoir affronter l’objet de sa phobie. Seule la phobie sociale peut faire l’objet d’un traitement de fond sur plusieurs mois.

Les médicaments anxiolytiques

Les manifestations d’une phobie simple peuvent être atténuées par des médicaments anxiolytiques, lorsque la personne doit affronter la situation qui lui fait peur. En cas de phobie de l’avion par exemple, un médecin peut prescrire une benzodiazépine anxiolytique. Pris une demi-heure avant de monter dans l’avion, ce médicament soulagera les symptômes anxieux le temps du vol.

L’usage des anxiolytiques ne doit toutefois être envisagé qu’exceptionnellement, car ces médicaments ne soignent pas l’origine de la phobie. Leur consommation régulière comporte des risques de dépendance et leur effet diminue avec le temps.

La buspirone (Buspirone Génériques), un anxiolytique dénué d’effet sédatif, est également utilisée pour soulager les symptômes anxieux en cas de phobie. Son délai d’action est plus long que celui des benzodiazépines.

Les médicaments antidépresseurs

Les médicaments antidépresseurs contenant de la paroxétine, de l’escitalopram et de la venlafaxine se sont révélés efficaces dans le traitement de la phobie sociale, lorsque celle-ci interfère fortement avec la vie sociale ou professionnelle. Le traitement est habituellement prescrit en association avec une thérapie cognitive et comportementale.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi, 20 Février 2014

Le symbole
est affiché à droite du nom des médicaments dont certaines présentations sont disponibles sans ordonnance.


 
Envoyer à un ami
  Imprimer
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.