Imprimer Envoyer à un ami

Ménopause

Mis à jour : Lundi, 11 Mars 2013
Sommaire
Ménopause
Comment réagir en cas de ménopause ?
Les compléments alimentaires contre la ménopause
La phytothérapie dans le traitement de la ménopause
Les traitements sans ordonnance de la ménopause
Le traitement hormonal de substitution

Résultant de l’arrêt progressif de la production des hormones sexuelles par les ovaires, la ménopause peut occasionner des manifestations parfois très gênantes. Des traitements peuvent aider à passer ce cap parfois difficile, mais ils présentent certains inconvénients. D’autres mesures pour préserver son bien-être sont alors utiles.

Qu’appelle-t-on ménopause ?

ménopause

La ménopause est la période de la vie au cours de laquelle les ovaires réduisent leur production d'hormones sexuelles (estrogènes) : les règles s’arrêtent progressivement. Les femmes sont considérées comme étant ménopausées lorsqu'elles n'ont pas eu de règles depuis un an. Même si pour la majorité des femmes, la ménopause arrive vers l'âge de 50 ans, elle peut survenir de façon naturelle entre 40 et 55 ans. Les dernières menstruations sont généralement plus irrégulières et entraînent une hémorragie réduite. Au cours de la période qui précède la ménopause (pré-ménopause ou périménopause), la plupart des femmes commencent à ressentir des changements : règles irrégulières, premières bouffées de chaleur, irritabilité, troubles du sommeil, etc.

Des problèmes psychiques liés au manque d’estrogènes et aux troubles du sommeil peuvent également survenir. Enfin, la baisse du taux d'estrogènes a des effets sur de nombreux organes : le vagin, les os, les vaisseaux sanguins, les seins, la peau, les voies urinaires et l'appareil digestif.

Certains indices permettent de penser que les manifestations des troubles de la ménopause dépendent en partie de la façon dont les femmes abordent psychologiquement cette période de leur vie.

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause entraîne une grande variété de symptômes. Heureusement, la majorité des femmes ne connaîtront que quelques uns d'entre eux. Lorsque l'intensité de ces symptômes interfère avec la vie quotidienne, des traitements efficaces sont mis en place pour les soulager jusqu'à ce qu'ils disparaissent.

Les bouffées de chaleur

Présentes chez 75 % des femmes, les bouffées de chaleur s'accompagnent parfois de rougeur du visage et d'accélération du pouls. Elles durent de 30 secondes à deux minutes. Elles peuvent être spontanées ou être déclenchées par des aliments épicés, des boissons chaudes, l'alcool, la caféine ou le stress. Elles commencent à apparaître plutôt la nuit pour se manifester ensuite dans la journée. La nuit, elles s'accompagnent parfois d'une forte transpiration : les sueurs nocturnes, qui perturbent le sommeil. Les bouffées de chaleur durent en général quelques mois, puis s'atténuent.

Les changements du cycle menstruel

    Ils commencent avant la menopause proprement dite. Les règles deviennent plus ou moins abondantes, leur fréquence est irrégulière. Attention, consultez votre médecin si :
  • vous observez des saignements après les rapports sexuels, entre les règles, ou de manière inattendue ;
  • les règles sont très abondantes à moins de trois semaines d'intervalle, avec présence de caillots de sang.

Les troubles du sommeil

Outre l'inconfort des sueurs nocturnes, les modifications hormonales de la ménopause peuvent être à l'origine d'insomnies, avec des conséquences négatives sur la vigilance et sur la mémoire.

Les troubles de l'humeur

Les sautes d'humeur et l'irritabilité observées avant et pendant la ménopause sont dues à la fois aux changements hormonaux et aux troubles du sommeil. Parfois, des épisodes dépressifs sont également observés.

La sécheresse vaginale

La chute du taux d’estrogènes dans le sang entraîne une baisse de la lubrification vaginale ainsi qu’un amincissement et une perte d’élasticité des parois du vagin. Ces changements peuvent avoir un impact sur la vie sexuelle, aggravé parfois par une diminution du désir lié aux changements hormonaux de la ménopause.

Les troubles urinaires

La ménopause peut s'accompagner d'incontinence urinaire si les muscles du périnée perdent de leur tonus. De trop nombreuses femmes continuent à passer sous silence ces troubles, parfois très invalidants. Pourtant, des traitements existent et il ne faut pas hésiter à en parler avec son médecin.

Les autres signes

Au cours de la ménopause, certaines femmes se plaignent également de maux de tête, de fatigue, de douleurs musculaires, prise de poids et de sécheresse de la peau et des cheveux.

Quelles sont les complications éventuelles de la ménopause ?

L’abaissement du taux d'estrogènes a des conséquences à long terme sur les os, les vaisseaux sanguins et le cœur. Après la ménopause, le risque de déminéralisation des os est plus élevé, entraînant leur fragilisation et leur fracture en cas de chute : c'est l'ostéoporose.

Si les risques de maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, maladie coronarienne, athérosclérose, infarctus, accident vasculaire cérébral) sont plus faibles chez les femmes que chez les hommes, ils augmentent néanmoins après la ménopause. Dix ans après celle-ci, les risques encourus par les femmes sont aussi élevés que ceux encourus par les hommes du même âge.



 
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.