Accueil > Maladies > Système nerveux > Tremblement essentiel

Envoyer à un ami
  Imprimer

Les traitements du tremblement essentiel

Mis à jour : Jeudi, 18 Novembre 2010
Sommaire
Tremblement essentiel
Les causes du tremblement essentiel
Le diagnostic du tremblement essentiel
Les traitements du tremblement essentiel

Comment soigne-t-on le tremblement essentiel ?

Il n’existe pas de traitement spécifique capable de supprimer complètement un tremblement essentiel. Les neurologues prescrivent diverses familles de médicaments dont la plupart ne sont pas officiellement destinés à soigner cette maladie. Ces médicaments parviennent au mieux à réduire de moitié l’intensité des tremblements. Depuis quelques années, une technique de stimulation électrique de certaines régions du cerveau est proposée aux patients souffrant de formes très invalidantes de tremblement essentiel.

Les médicaments contre le tremblement essentiel

Les médicaments habituellement prescrits pour soulager partiellement le tremblement essentiel sont le propranolol (qui fait partie des bêtabloquants, des médicaments qui régularisent la tension artérielle et les battements cardiaques), des antiépileptiques (qui réduisent la sensibilité du cerveau aux stimulations), ou des anxiolytiques de la famille des benzodiazépines (habituellement utilisés contre les diverses formes d’anxiété).

Dans certains cas, des injections de toxine botulinique sont faites dans certains muscles pour bloquer la contraction des fibres musculaires responsables des tremblements.

La stimulation cérébrale profonde contre le tremblement essentiel

La stimulation cérébrale profonde est une technique chirurgicale qui consiste à implanter dans le cerveau deux électrodes (deux fils très fins) qui sont laissés en place en permanence. Grâce à une technique de repérage radiologique des structures du cerveau (stéréotaxie), les électrodes sont très précisément positionnées dans deux zones du cerveau, les noyaux thalamiques VIM droit et gauche. Ces électrodes sont reliées, par des fils passés sous la peau, deux stimulateurs électriques situés au niveau des clavicules (également sous la peau). Cette intervention chirurgicale dure environ dix heures.

Via les électrodes, les stimulateurs envoient des impulsions électriques pendant seize heures par jour (le dispositif est arrêté pendant la nuit). Ces impulsions électriques activent les cellules nerveuses des noyaux thalamiques. Les piles des stimulateurs durent environ cinq ans et celles-ci sont changées au cours d’une intervention chirurgicale rapide.

Cette technique, pratiquée depuis quelques années, est réservée aux patients qui souffrent d’une forme très sévère de tremblement essentiel, suffisamment sévère pour provoquer une perte d’autonomie. Elle réduit l’intensité des tremblements de 70 à 80 %. En France, à ce jour, environ 200 personnes sont équipées de ce système et une cinquantaine d’interventions de ce type sont effectuées chaque année dans des centres spécialisés. La stimulation cérébrale profonde est une technique coûteuse (environ 50.000 euros par patient). Elle est prise en charge par l’Assurance maladie.

Les autres mesures pour soulager le tremblement essentiel

Au-delà de la prise en charge médicale, les personnes qui souffrent de tremblement essentiel ont tout intérêt à s’informer sur cette maladie, à échanger avec d’autres personnes qui en souffrent et à apprendre à l’expliquer simplement à leurs proches. Une association existe pour réunir et aider les personnes qui souffrent de tremblement essentiel, ainsi que pour stimuler la recherche sur cette maladie : l’APTES, Association des personnes concernées par le tremblement essentiel.

Toutes les mesures destinées à réduire l’anxiété et le stress sont également bénéfiques aux personnes qui souffrent de tremblement essentiel : techniques de relaxation, sophrologie, yoga, tai chi, méditation, etc.



 
Envoyer à un ami
  Imprimer
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.