Accueil > Médicaments > Médicament


RIVOTRIL

Mis à jour : Mardi, 18 Novembre 2014.

Antiépileptique

Dans quel cas le médicament RIVOTRIL est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticonvulsivant non barbiturique qui appartient à la famille des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de certaines formes d'épilepsie en association avec un autre antiépileptique. Il est parfois utilisé seul de façon temporaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RIVOTRIL

RIVOTRIL 2 mg cp quadriséc
RIVOTRIL 2 mg : comprimé quadrisécable (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 2,16 €.
RIVOTRIL 2,5 mg/ml : solution buvable (couleur bleue, arôme pêche) ; flacon de 20 ml (500 gouttes)
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 2,25 €.
RIVOTRIL 1 mg/ml : solution injectable ; boîte de 6 ampoules de 1 ml et 6 ampoules de solvant de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,71 €.

Composition du médicament RIVOTRIL

p cpp gtep amp
Clonazépam2 mg0,1 mg1 mg
Lactose+
Alcool benzylique+
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament RIVOTRIL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

La modification de votre traitement antiépileptique peut, dans de rares cas, s'accompagner de la réapparition de convulsions même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période.

Une prise prolongée, surtout à doses importantes, de médicaments de la famille des benzodiazépines peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : insomnie, maux de tête, anxiété importante, douleurs musculaires, irritabilité, agitation, fourmillements des extrémités, convulsions. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Ce médicament expose à un risque de chute chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Une adaptation de la posologie peut être nécessaire chez les personnes âgées ou souffrant d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament RIVOTRIL avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...) ou en cas de traitement par la carbamazépine ou la buprénorphine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'arrêt brutal de ce médicament expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Si une grossesse survient sous traitement, consultez votre médecin : il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas. Des examens particuliers permettent de vérifier l'absence d'anomalie chez l'enfant à naître.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIVOTRIL

La solution buvable doit être avalée avec un peu d'eau.

La solution injectable est réservée au traitement d'urgence de l'état de mal épileptique. Elle peut être administrée par voie intramusculaire ou intraveineuse lente. Une injection intramusculaire peut être faite dans l'heure qui suit une injection intraveineuse, dont elle prolonge la durée d'action et l'efficacité.

Posologie usuelle :

Strictement individuelle, la posologie varie selon l'âge, le poids et la sensibilité du malade. Elle est établie de façon progressive.

Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical et ne le conseillez pas à une autre personne.

Les règles de prescription de cette benzodiazépine sont renforcées pour éviter les risques d'abus et d'usage détourné : la prescription des comprimés ou de la solution buvable doit être rédigée par le médecin en toutes lettres sur une ordonnance « sécurisée » pour une durée maximale de 12 semaines. Pendant cette période, aucune autre ordonnance de ce médicament ne peut être établie, sauf mention contraire du médecin. De plus, la prescription initiale ne peut être faite que par un neurologue ou un pédiatre.

La solution buvable doit être conservée à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament RIVOTRIL

Sensation d'ivresse, maux de tête, fatigue, somnolence (en particulier chez la personne âgée), ralentissement des idées, sensation de faiblesse musculaire, baisse de la libido.

État dépressif, notamment en cas d'antécédent de dépression.

Éruption cutanée avec ou sans démangeaisons, troubles digestifs, vision double.

Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :

Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement.

Rarement : augmentation des transaminases, anomalie de la numération formule sanguine.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires

Chénoa
0 vote
Signaler un abus
Je voudrai me sevrer du rivotril. Mon médecin m'a prescrit tramadot et çà m'empêchait de dormir et j'avais des palpitations pour m'aider à me sevrer. J'ai donc arrête. Là elle me prescrit lamaline mais le problème je crois và être le même. Comment faire? Aidez moi.
20-12-2014 17:14:10
Amoroso
0 vote
Signaler un abus
Je prends du rivotril (10 gouttes par jour) depuis 1 an et demi, en traitement d'entretien d'un myélome; la chimio thérapie a engendré des paresthésies.

Le rivotril coute 2.5€, et une fiole couvre (environ) 4-5 mois), soit 6 euros par an.

La consultation chez un neurologue en région parisenne coute plusieurs dizaines, et reste parfaitement inutile; elle dure une minute ou deux : que voulez-vous qu'il dise à part me demander si je supporte bien ?

La SS a de l'argent à perdre !
09-12-2014 09:42:33
Naty
0 vote
il faut stopper cette chimie de synthèse aux effets indésirables. Des solutions naturelles existent. Combien d'entre vous sont-ils "fibromyalgiques" en réalité??!!! Merci tout de même au site d'exister pour renseigner et prévenir ;-)
10-11-2014 06:25:37
Dahlia
1 vote
Souffrant de douleurs neurologiques rebelles depuis plusieurs années, j'ai la chance de bénéficier de prescriptions de Rivotril en gouttes (4 à 10/ jour), ce qui m'évite les décharges nocturnes.
Je l'arrête sans problème durant certaines périodes où la douleur globale est moins intense; je le reprends si de nouvelles décharges me réveillent la nuit.
C'est un produit que je prends depuis des années...
Donc...bon sevrage, ayez confiance en vous!
07-09-2014 16:04:30
Modérateur
2 votes
Bonjour Nanette 34,

La seule solution est de vous en faire prescrire par un autre médecin, même si ce n'est pas votre médecin habituel, en lui expliquant bien la situation....
08-08-2014 19:56:47

Ecrire un commentaire




Nombre de caractères autorisés : 1000

En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires".
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×
Comparez les mutuelles santé
logo VIDAL
© VIDAL, 2009-2014.